News

Pierre Ménès Paris est magique

  • Article
  • 14 Févr. 2017

Les supporters du PSG et tous les amateurs de football ont vécu une soirée extraordinaire ce mardi. Tactiquement supérieurs, dominateurs dans les duels et impeccables techniquement, les Parisiens ont rendu une copie parfaite face aux Catalans, impuissants pendant 90 minutes. Pari réussi pour Unai Emery.

Paris est magique

Il ne faut pas se tromper. Ce mardi, nous avons assisté au plus grand match européen de l'histoire du PSG. Je dois avouer que je n'y croyais pas un seul instant. Un sentiment d'ailleurs renforcé après l'annonce du forfait de Thiago Silva. Mais le PSG a fait un match invraisemblable, éblouissant et d'une intelligence tactique rare. Les Parisiens ont abandonné leur sempiternelle possession pour laisser le Barça ne rien faire du ballon. Mais dès qu'ils le récupéraient, ils se projetaient vers l'avant avec une incroyable détermination.

Ce qui m'a frappé, c'est avant tout la vitesse de jeu du PSG. Depuis plusieurs saisons, on reprochait souvent au club de la capitale son manque de vitesse et de fluidité mais face au Barça, ça a joué à 2000 à l'heure avec des latéraux et des milieux toujours projetés vers l'avant. C'était grandiose, comme d'ailleurs l'ensemble des buts parisiens ce soir : le coup-franc de Di Maria pour bien lancer la soirée, le tir croisé de Draxler magnifiquement servi par Verratti après une récupération sur Messi, le chef d'oeuvre de Di Maria dans la lunette et le superbe but de Cavani sur un service magistral de Meunier. 

Le patron, c'est Emery

Evidemment, les onze joueurs ont été formidables mais s'il y en a un qu'il faut féliciter, c'est Unai Emery. Parce que là, clairement, il y aura un avant et un après PSG - Barcelone pour l'entraîneur basque. Je maintiens qu'il ne fait pas des merveilles en championnat mais dans ce grand rendez-vous, il a su transcender ses joueurs. Il a également trouvé la bonne tactique, lui qui avait battu le Barça une seule fois en 23 confrontations lorsqu'il coachait en Espagne. Il a merveilleusement préparé son coup et fait les bons choix en titularisant Di Maria, Kurzawa et Meunier à la place de Lucas, Maxwell et Aurier. Il a eu tout bon du début à la fin. Ça accrédite la thèse que cet entraîneur a une science de la Coupe d'Europe qui manquait probablement à son prédécesseur. Il faut qu'il soit félicité pour ça.

Maintenant, il y a un match retour. Comme je m'étais lourdement planté dans mon prono sur l'aller, je ne vais pas en rajouter une couche. Mais je vois mal le PSG perdre par quatre buts d'écart à Barcelone. Paris est rentré dans la cour des grands avec ce prestigieux succès. Quand on voit le match, on ne peut d'ailleurs pas parler d'exploit, c'est une victoire logique, implacable. Un mélange d'engagement physique, d'intelligence tactique et de talent dans la finition. Si tous les joueurs mériteraient des louanges, je voudrais insister sur Kimpembe, dont c'était le premier match en Ligue des Champions. Il a été incroyable de calme et de puissance en défense centrale. Avec lui, Rabiot et Nkunku, on peut dire que le PSG a gagné en faisant participer son centre de formation. C'est une grande soirée pour Paris et une grande soirée pour le football français. 

Pierrot

  • Article
  • 14 Févr. 2017
COMMENTAIRES

Abonnez-vous !

30 films inédits par mois, séries exclusives, les 3 meilleures affiches de L1 par journée...

 

 

Replay TV

Tous vos programmes en replay sur PC, mobiles et tablettes avec l'application myCANAL

 
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer