News

Pierre Ménès Monaco, que du bonheur !

  • Article
  • 20 Avr. 2017

Sept ans après Lyon, un club français rejoint le dernier carré de la Ligue des Champions. Monaco a décroché la timbale en dominant à nouveau Dortmund. Avec un Mbappé une nouvelle fois brillant.

Monaco, que du bonheur !

Que ceux qui n’ont pas pu voir ce Monaco-Dortmund mais qui avaient vu Monaco-City se consolent : ce match était la copie conforme de celui face aux Anglais ! Avec, comme je l’ai dit à de nombreuses reprises cette saison, cet incroyable talent qu’a l’ASM de transformer ses premières occasions en but. Un tir de Mendy très mal repoussé par Bürki et repris avec sang-froid par Mbappé - son cinquième but en quatre matchs de LdC, ce qui est juste exceptionnel - et un super centre de Lemar coupé d’une tête plongeante par Falcao : voilà comment Monaco menait 2-0 face à une équipe de Dortmund qui montrait de très grosses lacunes défensives. 

Sous l’impulsion d’un excellent Bakayoko et d’un très bon Lemar, les Azuréens ont dominé le match jusqu’au repos et, comme face à City, ont ensuite abandonné le ballon aux Allemands dès le retour des vestiaires. Entré en jeu dès la 25e minute après que Tuchel a constaté son erreur de l’avoir laissé sur le banc au coup d’envoi, Dembélé a transfiguré le jeu de son équipe par ses accélérations et par ses dribbles, comme sur cette action où il mystifie Mendy avant de centrer exter’ pied gauche en bout de course pour la reprise en lucarne de Reus. 

Pas de « remontada 2 »

Une réduction du score qui a redonné espoir aux Borussen. Porté un super Kagawa, le BvB a nettement dominé les 20 premières minutes de la deuxième période, mais sans se créer d’énorme occasion face à une défense monégasque très concentrée. Et la délivrance est venue de Germain, entré en jeu 23 secondes plus tôt et parfaitement servi par un Lemar auteur d’une interception qui n’est pas sans rappeler celle de Mbappé au match aller. 

Encore une fois, on aura vu un Kylian Mbappé étincelant, par son efficacité devant le but, ses dribbles, ses centres, ses passes et son sens du jeu. C’est vraiment un joueur exceptionnel. Exceptionnel comme le parcours de Monaco, qui est donc en demi-finale et va attendre de connaître son adversaire. J’avais envie de dire qu’il fallait éviter le Real mais à la réflexion, vu le style de jeu de l’ASM, il vaut peut-être mieux une équipe qui joue au ballon que des équipes comme l’Atlético et la Juve qui sont sans doute à l’heure actuelle les deux meilleures défenses d’Europe.  

Et puis, comme prévu il n’y a donc pas eu de « remontada 2 ». Parce que la Juve, ce n’est pas le PSG. La Vieille Dame, elle, sait défendre et mettre le bus quand il le faut et elle a un gardien qui sait faire des arrêts au moment où il le faut. C’était largement suffisant hier soir pour contenir les assauts catalans et obtenir le 0-0 qu’elle était venue chercher.

 

Pierrot

  • Article
  • 20 Avr. 2017
COMMENTAIRES

Les dernières news

Abonnez-vous !

30 films inédits par mois, séries exclusives, les 3 meilleures affiches de L1 par journée...

 

 

Replay TV

Tous vos programmes en replay sur PC, mobiles et tablettes avec l'application myCANAL

 
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer