News

Pierre Ménès Lyon peut s'en vouloir

  • Article
  • 12 Mai 2017

Malgré un bien meilleur match que la semaine dernière à Amsterdam et la possibilité en fin de match d’accrocher la prolongation, l’Olympique Lyonnais n’ira pas à Stockholm. Il n’y aura donc aucun club français en finale cette année.

Lyon peut s'en vouloir

Des regrets, les Lyonnais en nourriront sans doute beaucoup après cette demi-finale retour de Ligue Europa à l’issue de laquelle ils sont finalement éliminés. Mais ces regrets, ce n’est pas sur le match d’hier soir qu’il faut les avoir, mais bien sur celui de l’aller raté dans les grandes largeurs. Car sur ce qu’ils ont montré face à une équipe de l’Ajax beaucoup moins fringante qu’il y a une semaine, les Lyonnais avaient largement le niveau pour rejoindre Manchester en finale. Ce qui rend encore plus incompréhensible leur pitoyable prestation à l’Amsterdam ArenA. 

Étonnamment, alors qu’on pouvait s’attendre à que les Lyonnais attaquent ce match le couteau entre les dents pour mettre tout de suite les Néerlandais sous pression et les faire douter, ils ont livré une première période d’une incroyable mièvrerie, concédant logiquement l’ouverture du score par Dolberg après deux avertissements sans frais. Bouffés au milieu et toujours aussi peu rassurant derrière, l’OL semblait alors au bord du gouffre et on ne voyait pas comment le miracle allait pouvoir s’accomplir. 

C’était sans compter sur l’étonnante capacité de Lacazette à obtenir des penalties, celui-ci étant assez discutable même si l’attaquant lyonnais est pris en étau. Une minute plus tard, Lyon repassait même devant grâce au doublé de Lacazette, bien placé à la réception d’un centre-tir de Fekir. A la pause, ce score inespéré pouvait encore laisser croire au miracle. 

C’est bien ça le plus frustrant

Après le repos, les Rhodaniens sont revenus avec de meilleures intentions et ont enfin mis l’engagement et l’intensité indispensables à ce stade d’une compétition européenne et après la transversale touchée par Van de Beek, le but de Ghezzal à dix minutes du terme a mis le Parc OL en transe et laissé espérer un quatrième but synonyme de prolongation. Ce quatrième but, Maxwell Cornet aurait pu l’inscrire. Mais l’attaquant ivoirien, peu inspiré tout au long du match, a envoyé à dix centimètres du montant sa reprise du gauche, alors qu’il était seul au second poteau. 

Alors évidemment, les Lyonnais pourront se dire qu’ils étaient à deux doigts de l’exploit, qu’ils sont fiers d’avoir presque réussi l’impossible etc. Sauf que c’est bien ça le plus frustrant : sans même sortir un grand match, avec des individualités pas à leur niveau (Nkoulou, Fekir, Tolisso), beaucoup de déchet technique et un jeu presque uniquement basé sur l’enthousiasme, Lyon était effectivement à deux doigts de jouer la première finale européenne de son histoire. 

Voilà, le football français s’arrête encore une fois en demi-finale. Une sorte de malédiction. Mais pour le coup, il y a plus de reproches à faire à Lyon qu'à Monaco. La fin de saison va désormais sembler longue à des Lyonnais qui n’ont plus qu’à assurer leur 4e place en championnat, histoire de rejouer la Ligue Europa l’an prochain. Avec pour objectif d’atteindre cette fois la finale, qui se jouera… au Parc OL.  Avec quels joueurs et quel entraîneur ? Difficile à dire aujourd’hui, car l’été pourrait être mouvementé entre Saône et Rhône…

Pierrot

  • Article
  • 12 Mai 2017
COMMENTAIRES

Abonnez-vous !

30 films inédits par mois, séries exclusives, les 3 meilleures affiches de L1 par journée...

 

Replay TV

Tous vos programmes en replay sur PC, mobiles et tablettes avec l'application myCANAL

 
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer